« Un homme nommé Jésus »

par le Père Jean-Brice CALLERY

 

Vous vous souvenez de ce premier spectacle explicitement chrétien monté par Robert Hossein en 1983 ? Et de son dernier, présenté gratuitement à Lourdes en 2011, nommé « Une femme nommée Marie » ?

Vous vous souvenez peut-être moins que c’est dans l’une des églises de notre vallée, à Chevreuse précisément, que l’acteur et metteur en scène de 93 ans qui vient de nous quitter le 31 décembre dernier, a vécu un ‘moment de conversion’ déterminant.

Plus précisément lors du mariage de Paul Belmondo, en juillet 1990.

Et plus précisément encore, devant une photo ‘toute simple’ de la petite Thérèse de Lisieux, encore présente aujourd’hui, sur le pilier gauche de l’avant du chœur de l’église.

Sur cette photo il y a cette phrase déterminante : « Je voudrais parcourir la terre et annoncer l’Evangile ».

Voilà de quoi nous relancer dans les premiers jours d’une nouvelle année : faire de 2021 une année consacrée à l’annonce de l’évangile ! C’est bien sûr le programme de toute une vie, mais qui peut se nourrir d’étapes particulières.

L’une des dimensions de l’évangile qui pourrait notamment rayonner dans nos vies cette année est sans doute celle de l’espérance. Que la pandémie mondiale ne l’étouffe pas ! Que notre foi et notre espérance en un avenir meilleur ne s’éteignent pas ! Nous sommes choisis pour être témoins de l’espérance en toute situation.

Et que le monde de l’art et du spectacle n’ait de son côté pas peur de s’enthousiasmer pour Dieu !

Puisse aussi Robert Hossein, paroissien d’un jour, rejoindre le ballet des étoiles pour nous aider à en suivre l’une ou l’autre. ; comme des mages contemporains, nous pourrons alors adorer notre Dieu qui s’est fait homme, nommé Jésus, né d’une femme, nommée Marie.