Tous frères… ?

Par le Père Yves LALOUX

 

L’actualité est parfois – quoiqu’on en dise – porteuse de pointe d’humour ! Ainsi, au moment où le Covid 19 nous fait tenir depuis de longues semaines des mesures de distanciation sociale, la Pape François nous donne l’encyclique « Tous frères » avec un appel très fort à vivre la « culture de la rencontre » ; et cela au moment où, avec l’Eglise, nous nous préparons à fêter Noël, c'est-à-dire Dieu qui vient, par Jésus, à la rencontre de l’humanité !

Il faut lire et intégrer comme projet de vie en société ce que nous dit le pape François :

« Parler de culture de la rencontre signifie, que en tant que peuple, rechercher des points de contact, construire des ponts, envisager quelque chose qui inclut tout le monde, nous passionne. Cela devient un désir et un mode de vie ». (Fratelli Tutti §216).

Il y a là un appel fort à sortir de toutes les tentations de repli sur soi, à vivre dans sa bulle. Pour ouvrir les chemins de cette fraternité annoncée par le Pape, il nous faut casser ces barrières montées par toute sorte d’individualisme qui nous fait croire – illusion totale – que chacun se suffit à lui-même , oubliant par le fait même que bien des personnes près de nous ne peuvent pas vivre sans que quelqu’un l’accompagne ; La situation actuelle de notre société, de notre monde nous le montre bien si nous faisons un peu attention à ce qui nous entoure ; c’est déjà sortir de soi !

Sur le chemin de Noël, n’oublions pas, ou redécouvrons, que Jésus se fait l’un de nous et nous appelle à être avec Lui tous frères les uns des autres. D’ailleurs, bien des personnes, proches de nous, seront seules à Noël : Quels gestes allons-nous pouvoir inventer pour qu’elles ne restent pas dans leur solitude et que nous-mêmes fassions la découverte de nouveaux gestes de vie fraternelle.