Réflexions

Sais-tu quel est le prix de la vie?

"Malheureux le monde à cause des scandales!"

Triduum Pascal: Souvenir ou Actualité

"Un temps pour changer..." du Pape François

Des quarantaines au Carême

Journée de la vie consacrée

une journée pour la Parole de Dieu

Un homme nommé Jésus

Saint Joseph, Père dans l'accueil

Tous Frères ...?

Morceaux choisis de l'Encyclique Fratelli Tutti du Pape François

Carlo ACUTIS, apôtre de l'Eucharistie

Se Former ? Pour tout chrétien c'est un devoir !

Nouveaux Rythmes

En avant à la suite du Christ!

Bonne fête à toutes les Mamans!

Alors que s'approche à pas (trop?) lents la fin du confinement liturgique

Message de Monseigneur Aumonier sur le temps pascal et la crise actuelle

"L'expérience d'église domestique" pendant le confinement

Méditation d'un chemin de croix - Examen de conscience

Vivre la semaine sainte à la maison

Qui dit qu'il n'y aura pas de Semaine Sainte ???

Message paroissial du 27 mars

Retrouvons le goût de l'ennui

Dimanche, voici comment faire de votre maison une église !

Lettre du père Jean-Brice du 16 mars

"Chrétiens au cœur de la Cité"

Confiance, Il t'appelle

Les Saints Patrons de l'Europe

Consacrer sa maladie

"Cléricalisme, place des femmes, accompagnement des victimes..."

"Le Seigneur lui-même vous donner un signe..."

Qu'attendons-nous ?

La souffrance au travail

Accepter de vivre ensemble sans lisser les différences

Baptisés et envoyés - Le mois des missions

Pourquoi vouloir concevoir un enfant sans père ?

Accueillir, signe de l'évangile en actes !

« Malheureux le monde à cause des scandales ! » (Mt 18,7)

par le Père Jean-Brice Callery

 

Ce n’est pas une malédiction mais d’abord un constat de malheur, qu’évoque le Christ devant le mal commis à des petits, à des enfants.

 

C’est ce grand malheur causé par certains prêtres à des enfants sur lequel reviennent les 100 évêques français dans une lettre parue le 25 mars dernier.

 

Jour de l’Annonciation, ce 25 mars est normalement d’abord l’anniversaire du OUI de Marie à la proposition divine d’enfanter le Sauveur du monde.

Ce sont hélas d’autres oui à Dieu, prononcés le jour de leur ordination par des prêtres, qui se sont trouvés trahis, faussés, détournés.

 

Dans leur lettre, que vous trouvez sur les présentoirs de nos églises, nos évêques avouent n’avoir pas pris jusque-là la mesure des traumatismes causés par de telles offenses commises sur des enfants.

Ils prennent dès lors la ferme résolution d’aider les victimes, avant toute autre considération. Y compris sous la forme de secours financiers.

Et d’aider les prêtres coupables à se sortir de cet enfer dans lequel ils se sont fourvoyés.

 

L’espérance est pour tous, « ma folie à moi c’est d’espérer », « on obtient de Dieu autant qu’on en espère », ajouterait la Petite Thérèse de Lisieux.

Mais une espérance qui conjugue amour et vérité, justice et paix. Qui sans réduire la personne victime et la personne coupable, au mal subit et au mal commis, envisage pour tous un avenir.

Puisse la Miséricorde Divine, célébrée en ce 2ème dimanche de Pâques (11 avril), nous y porter.

 

C’est aussi précisément le jour choisi pour l’installation à Versailles de notre nouvel évêque, Mgr Luc Crepy. Occasion providentielle offerte à tous les prêtres de renouveler nos promesses, dans cette lumière de la Miséricorde et de l’Espérance.

 

Merci de votre prière en ce sens !