Alors que s’approche à pas (trop ?) lents la fin du confinement liturgique !

Par le Père Yves LALOUX

 

Tant de semaines sans la possibilité de participer, autrement que par écran interposé, à la célébration de l’Eucharistie !

Tant de semaines sans pouvoir recevoir le Corps du Christ !

Mais tant de semaines durant lesquelles bon nombre d’entre nous ont cherché à construire leur « rythme » de prière, personnelle ou en famille ! et avec tant de créativité !

Tant de semaines qui ont pu permettre de creuser le sens de la prière, de la Messe, de la communauté chrétienne, de la solidarité …

Finalement, ce jeûne eucharistique peut nous mettre devant le lien que nous avons à vivre entre le fait de recevoir le Corps du Christ – c'est-à-dire se faire nous-mêmes Eucharistie, louange rendue à Dieu notre Père par le don de tout nous-mêmes, comme le Christ quand Il donne sa vie sur la Croix - et notre vie quotidienne.

Ainsi, nous pouvons redécouvrir que je ne peux pas dire « j’aime Dieu » si en même temps « je n’aime pas les autres ».

Si ces semaines nous ont permis de progresser dans l’attention aux autres, nous serons peut-être plus prêts à goûter l’Eucharistie quand cela redeviendra possible, car non seulement nous pourrons à nouveau communier au Corps du Christ, mais aussi nous pourrons à nouveau communier à l’assemblée de ceux qui sont nos frères, avec qui nous est donné de faire l’Eglise-Corps du Christ.

 

NB : Plusieurs d’entre vous nous ont fait part de ce qu’ils ont vécu dans ce temps de jeûne eucharistique. Si vous le souhaitez, vous pouvez nous partager la façon dont vous avez vécu ce temps, et la façon dont vous vous apprêtez à communier à nouveau aujourd’hui. Vous pouvez en faire part au Père Jean-Brice Callery à l’adresse email suivante : jeanbrice.callery@free.fr .