Réflexions

l'église synodale : chemin d'ouverture et d'accueil

Eglise Synodale : Chemin d'Intériorité

Au-delà du Pass...?

Une nouvelle année... Pourquoi?

Père au coeur courageux

Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique

Liturgie & Virus

Sais-tu quel est le prix de la vie?

"Malheureux le monde à cause des scandales!"

Triduum Pascal: Souvenir ou Actualité

"Un temps pour changer..." du Pape François

Des quarantaines au Carême

Journée de la vie consacrée

une journée pour la Parole de Dieu

Un homme nommé Jésus

Saint Joseph, Père dans l'accueil

Tous Frères ...?

Morceaux choisis de l'Encyclique Fratelli Tutti du Pape François

Carlo ACUTIS, apôtre de l'Eucharistie

Se Former ? Pour tout chrétien c'est un devoir !

Nouveaux Rythmes

En avant à la suite du Christ!

Bonne fête à toutes les Mamans!

Alors que s'approche à pas (trop?) lents la fin du confinement liturgique

Message de Monseigneur Aumonier sur le temps pascal et la crise actuelle

"L'expérience d'église domestique" pendant le confinement

Méditation d'un chemin de croix - Examen de conscience

Vivre la semaine sainte à la maison

Qui dit qu'il n'y aura pas de Semaine Sainte ???

Message paroissial du 27 mars

Retrouvons le goût de l'ennui

Dimanche, voici comment faire de votre maison une église !

Lettre du père Jean-Brice du 16 mars

"Chrétiens au cœur de la Cité"

Confiance, Il t'appelle

Les Saints Patrons de l'Europe

Consacrer sa maladie

"Cléricalisme, place des femmes, accompagnement des victimes..."

"Le Seigneur lui-même vous donner un signe..."

Qu'attendons-nous ?

La souffrance au travail

Accepter de vivre ensemble sans lisser les différences

Baptisés et envoyés - Le mois des missions

Pourquoi vouloir concevoir un enfant sans père ?

Accueillir, signe de l'évangile en actes !

Église synodale : chemin d’intériorité

Par le Père Pacôme Likobé

1. En octobre 2023, aura lieu la célébration de la 26ème Assemblée Générale Ordinaire du synode des évêques. Ce synode s’ouvrira solennellement les 9-10 octobre 2021 à Rome, sous le titre « Pour une Église synodale : communion, participation et mission ». Le document préparatoire du synode nous met au parfum de l’interrogation fondamentale qui préside ce cheminement communautaire : « comment se réalise aujourd’hui, à différents niveaux (du niveau local au niveau universel) ce ‘marcher ensemble’ qui permet à l’Église d’annoncer l’Évangile, conformément à la mission qui lui a été confiée et quels pas de plus l’Esprit nous invite-il à poser pour grandir comme Église synodale ? ». Ce qui nous intéresse, et que nous voulons reprendre pour notre propre compte, c’est l’itinéraire à suivre pour répondre à cette interrogation : « Affronter ensemble cette question exige de se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint qui comme le vent ‘souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient  ni où il va’ (Jn 8, 3), en restant ouvert aux surprises qu’il prédisposera certainement pour nous au long du chemin » (Cf. document préparatoire, publié le 07 septembre 2021)

2. Cette expérience spirituelle de l’Église Universelle concerne aussi les églises particulières. Le 17 octobre est la date retenue pour l’ouverture de ce synode dans nos églises respectives. Notre engagement est plus que jamais sollicité pour en vivre pleinement. Ce vécu consiste en la redécouverte de la place de l’Esprit Saint au cœur de l’Église. Celle-ci, en ses débuts, en a fait l’expérience comme « Don de Dieu à l’histoire du monde, dans la communauté de ceux qui croient au Christ » (Cf J. Ratzinger, La foi chrétienne hier et aujourd’hui, Paris, Cerf, 2013, p. 237). L’Esprit Saint guide et dirige l’Église dans sa marche sur les routes du temps vers l’éternité. D’où la nécessité de l’écouter : « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises [...] » (Ap. 2, 7). Ne peut écouter que celui qui sait se taire, qui est capable de garder silence non pas pour laisser libre court les sollicitations de sa mémoire mais pour percevoir la voix fine, discrète et on ne peut plus efficace de Dieu. La célébration du synode, dans l’examen du thème y afférent, constitue donc un vibrant appel à l’ouverture des oreilles du cœur pour écouter de l’intérieur la voix de Dieu qui appelle et indique le chemin de la nouveauté. Ceci suggère à nous qui faisons partir de l’ensemble paroissial de la vallée de Chevreuse, un programme pastoral d’une grande importance pour la vie et la mission de notre communauté : L’humilité de l’écoute et du silence : « Le silence est une discipline sacrée, la sentinelle de l’Esprit Saint ».