Réflexions

l'église synodale : chemin d'ouverture et d'accueil

Eglise Synodale : Chemin d'Intériorité

Au-delà du Pass...?

Une nouvelle année... Pourquoi?

Père au coeur courageux

Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique

Liturgie & Virus

Sais-tu quel est le prix de la vie?

"Malheureux le monde à cause des scandales!"

Triduum Pascal: Souvenir ou Actualité

"Un temps pour changer..." du Pape François

Des quarantaines au Carême

Journée de la vie consacrée

une journée pour la Parole de Dieu

Un homme nommé Jésus

Saint Joseph, Père dans l'accueil

Tous Frères ...?

Morceaux choisis de l'Encyclique Fratelli Tutti du Pape François

Carlo ACUTIS, apôtre de l'Eucharistie

Se Former ? Pour tout chrétien c'est un devoir !

Nouveaux Rythmes

En avant à la suite du Christ!

Bonne fête à toutes les Mamans!

Alors que s'approche à pas (trop?) lents la fin du confinement liturgique

Message de Monseigneur Aumonier sur le temps pascal et la crise actuelle

"L'expérience d'église domestique" pendant le confinement

Méditation d'un chemin de croix - Examen de conscience

Vivre la semaine sainte à la maison

Qui dit qu'il n'y aura pas de Semaine Sainte ???

Message paroissial du 27 mars

Retrouvons le goût de l'ennui

Dimanche, voici comment faire de votre maison une église !

Lettre du père Jean-Brice du 16 mars

"Chrétiens au cœur de la Cité"

Confiance, Il t'appelle

Les Saints Patrons de l'Europe

Consacrer sa maladie

"Cléricalisme, place des femmes, accompagnement des victimes..."

"Le Seigneur lui-même vous donner un signe..."

Qu'attendons-nous ?

La souffrance au travail

Accepter de vivre ensemble sans lisser les différences

Baptisés et envoyés - Le mois des missions

Pourquoi vouloir concevoir un enfant sans père ?

Accueillir, signe de l'évangile en actes !

Au-delà du Pass ?

Par le Père Jean-Brice CALLERY

 

Pass ou pas pass, tu passes ou tu passes pas, virus ou pas virus, vaccin ou pas vaccin...

Que de temps, que de paroles, que de comportements occupés par ces questions depuis des jours et des jours.

Loin de moi l’idée de balayer d’un revers de main ces questions qui touchent bien évidemment notre santé... Mais qui ne doivent pas masquer le souci essentiel de notre salut.

Ce n’est pas santé ou salut, encore moins santé contre salut ; ce serait plutôt salut au travers et au-delà de la santé.

Quand nous parlons de l’au-delà, nous pensons spontanément à ce qui nous attend après la mort (par virus ou pas).

Mais il y a un au-delà déjà possible sur terre, dès à présent.

C’est l’au-delà de nos pensées, de nos raisonnements, de nos convictions, de nos jugements.

Et qui sur ces questions de pandémie ne nous fait pas absolutiser nos convictions au point de mépriser les personnes qui ne pensent pas ou n’agissent pas comme nous.

Voilà ce que nous pouvons demander au Christ comme grâce particulière en ce temps. Celle de regarder nos voisins, nos collègues, et déjà d’autres membres de nos familles (pensons à certaines discussions de vacances qui ont pu tourner au vinaigre à ce sujet), au-delà de leurs convictions et des nôtres.

C’est la conviction chrétienne de la dignité de chacun, qui vaut à 100 % et qui n’est pas réduite ou conditionnée par telle ou telle pensée, tel ou tel choix.

Viens Esprit-Saint nous conduire dès à présent et dès ici-bas... au-delà de nous -mêmes !