Soyons  inventifs  pour  le  Royaume !

 

Ce qui est à la fois surprenant et déconcertant dans la parabole de ce dimanche est le fait que Jésus donne en exemple un intendant malhonnête. Il admire son habileté à se tirer d’affaire ! Effectivement, devant l’urgence de l’heure, celui-ci a su préparer son avenir. Il a su être ingénieux en se faisant des amis avec  l’argent malhonnête! En réalité, ce que Jésus apprécie chez lui est bien son astuce et non sa malhonnêteté !

Jésus nous invite donc à faire également preuve d’ingéniosité dans  les affaires de Dieu. Nous sommes tous des administrateurs des biens que Dieu nous donne et dont nous rendrons des comptes. Très exactement, situons-les à leur vraie place. Qu’ils ne soient pas maîtres, mais serviteurs. C’est pourquoi nos biens et nos « talents » ne sont pas à garder  pour  nous, mais plutôt à nous en servir  pour créer le bonheur et la joie dans la vie des autres. En ce sens, un  critère juge tout le reste : comment traitons-nous les plus faibles de la société ? Tant vaut l’attention aux  autres, tant vaut la santé d’une communauté. En ce qui nous concerne, ce début d’année pastorale est l’occasion d’être plus attentifs les uns envers les autres, et surtout envers les  nouveaux arrivants dans notre vallée.

Dans cette même dynamique, une forme d’attention particulière nous est demandée pour ceux qui dirigent notre cité ! Saint Paul affirme tacitement qu’il faut prier pour eux afin que la société se porte bien. « Cette prière est bonne et agréable à Dieu ». Là aussi peut s’exercer notre ingéniosité !

Que la grâce du Christ humble  nous maintienne constants dans  le chemin du bien véritable !

 

Père Serge BIDOUZO