Un Carême « à portée de la main » 

 

Cinq doigts de la main pour cinq semaines de Carême...

Voilà une prière inventée par le pape François il y a 20 ans qui pourrait nous servir pendant les 40 jours à venir.

Le pouce, le doigt le plus proche de nous, pour prier pour nos proches, nos amis, ceux qui nous sont chers : un « doux devoir ».

L’index, pour prier pour tous ceux qui enseignent, qui éduquent, qui soignent, qui montrent un chemin.

Le majeur, pour nos gouvernants, nos dirigeants, dans tous les domaines.

L’annulaire, le doigt le plus faible, pour prier pour toutes les personnes éprouvées, par la maladie, le deuil, des problèmes.

Le petit doigt enfin, le petit serviteur, pour prier pour nous-mêmes, après avoir prié pour tous les autres.

Pour chaque doigt et pour chaque jour du Carême, le matin, au milieu du jour ou le soir, pourquoi ne pas associer un « Je vous salue Marie » à toutes ces intentions ?

Du mercredi des Cendres 14 février au dimanche de Pâques 1er avril, l’Eglise nous offre cette année encore un temps de renouvellement de nos alliances avec Dieu et entre nous. Un livret de Carême est à votre disposition dans nos églises pour nous y aider. Prier pour débusquer nos mensonges, jeûner pour réduire nos violences, partager pour nous libérer de l’avidité.

Bon et saint renouvellement à tous !

+Père Jean-Brice Callery