Ce qu’on ne peut comprendre et voir,

notre foi ose l’affirmer.

Saint Thomas d’Aquin, dans son chant, Lauda Sion, composé pour la liturgie de la Fête-Dieu, nous dit bien: « Ce qu’on ne peut comprendre et voir, notre foi ose l’affirmer, hors des lois de la nature » (Missel du dimanche). Ce qu’il dit n’est pas limité à la foi en la présence réelle du Christ dans les espèces eucharistiques (le pain et le vin consacrés), cela vaut aussi pour notre foi en l’intelligence du mystère de la Trinité.

C’est la Sainte Écriture qui introduit les chrétiens d’abord dans une connaissance et ensuite dans une relation avec Dieu révélé dans le Christ, rencontré dans la Parole écoutée et célébrée dans la liturgie. La médiation du Christ communique dans l’Esprit-Saint la vie trinitaire de Dieu, « Si bien que nous trouvons là, d’un coté l’égalité, l’unité et la divinité dans l’unicité de Dieu et d’un autre coté la différence et la distinction » (Benoît XVI, Voici quel est notre Dieu). Du coup la foi chrétienne est une foi trinitaire dont le lieu visible de son expression est la célébration eucharistique, la messe.

Le mystère de Dieu est communion et relation (Trois Personnes distinctes dans une même nature). L’entrée des croyants dans la communion divine se concrétise dans l’Eucharistie, là où l’Église se souvient et célèbre les actes rédempteurs de Dieu dans l’histoire. Le mémorial (anamnesis) montre le caractère sacramentel de l’Eucharistie et la présence réelle du Christ qui accomplit la communion dans son corps et son sang. « Donnez-nous aujourd’hui, Seigneur, notre pain de chaque jour ». Jésus fait tout en union avec son Père, il a dû d’abord lui demander la permission de nous laisser jusqu'à la fin des temps son Pain, son bien du ciel.

Nous devons nous préoccuper de ce pain et des choses du ciel, car le reste nous sera donné par surcroit. Le mystère de la Sainte Trinité est accessible à notre foi quand il est mis en relation avec l’événement ecclésial de l’Eucharistie : la communion de la communauté avec le Dieu un et trine dans le Christ, par la puissance de l’Esprit- Saint.

 

+ Père Jean-Damascène Bizimana